Home » French Releases » PR 28/21 21ème réunion annuelle de l’OCO – Les crimes transnationaux nécessitent une collaboration régionale

PR 28/21 21ème réunion annuelle de l’OCO – Les crimes transnationaux nécessitent une collaboration régionale

Sep 2, 2021

Suva, Fidji, le 2 septembre 2021– Malgré la fermeture des frontières et la réduction des voyages aériens et maritimes en raison du COVID-19, les administrations douanières de la région affirment que les menaces dans le Pacifique restent élevées à cause des flottes de pêche illégales, non déclarées et non réglementées – ainsi que des menaces liées aux mouvements illégaux de personnes, de drogues et d’armes, qui sont souvent facilités par des individus corrompus en interne.

La question a été abordée lors de la réunion annuelle des chefs des douanes d’Océanie jeudi dernier (26 août), qui s’est tenue virtuellement en présence de 21 des 23 membres de l’Organisation des douanes d’Océanie (OCO). Les membres ont conclu qu’il existait un lien essentiel entre la sécurité nationale et les missions traditionnelles des douanes et que la région est plus sûre si toutes les parties travaillent ensemble par le biais d’engagements avec des organisations telles que l’OCO et le Joint Heads of Pacific Security (JHoPS).

“Nous savons tous que nous ne disposons pas de ressources suffisantes pour remplir efficacement nos fonctions, mais si nous partageons nos ressources et travaillons ensemble, nous serons plus efficaces”, a déclaré Salvador Jacob, président sortant de l’OCO et chef des douanes des États fédérés de Micronésie. “Un bon exemple de collaboration régionale est l’application pour les petites embarcations du Pacifique, développée par l’Australie, qui a été lancée l’année dernière pour accroître le partage d’informations et améliorer les pratiques de sécurité aux frontières. Cette application mobile utilisée par les administrations douanières de la région soutiendra les mouvements sécurisés dans le Pacifique à l’avenir, car elle comprend également une fonction de suivi des quarantaines COVID-19.”

Les membres de l’OCO ont également discuté de l’impact de la COVID-19 sur leurs pays respectifs et de leurs réponses nationales, notamment les mesures frontalières visant à protéger leurs citoyens.

Les membres ont également noté les priorités accordées pour s’assurer que la facilitation des biens essentiels par les administrations douanières soit compatible avec les protocoles sanitaires en place. Pour soutenir la chaîne d’approvisionnement en vaccins dans le Pacifique, les membres se sont également félicités des directives opérationnelles de l’Organisation mondiale des douanes rédigées par l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour la facilitation des médicaments et des vaccins en situation critique, qui aideront grandement les administrations douanières.

Pendant ce temps, alors que les nations insulaires du Pacifique répondent aux effets de la COVID-19, les administrations des douanes ont également reconnu les efforts de renforcement des capacités de l’OCO axés sur la reprise de la COVID-19, et la mise en œuvre de PACER Plus l’année dernière a fourni un outil utile pour soutenir la reprise économique par le biais d’un commerce accru.

L’OCO, basé à Fidji, a mené des activités de renforcement des actions dans le Pacifique, notamment des formations sur l’évaluation en douane, les tarifs, les recherches de navires, les évaluations de la sécurité des frontières, le ciblage des petites embarcations, la recherche de cargaisons, le commerce électronique, la perturbation des activités commerciales criminelles, l’évaluation des risques, l’examen des documents, les enquêtes et le renseignement, afin de renforcer la sécurité des frontières du Pacifique.

“Il y a un aspect positif de la COVID-19, car en raison de la fermeture des frontières, nous avons dû organiser la plupart de nos formations en virtuel”, a déclaré Richard Brennan, chef du secrétariat de l’OCO. “Bien que cela ait été un défi, le point positif est que nous avons pu inclure plus de participants de la région. Nous devons continuer à renforcer les actions de nos membres afin que nous puissions être efficaces dans nos rôles face aux impacts de la COVID-19 et aux menaces permanentes à nos frontières.”

La réunion a accueilli le nouveau président, M. Xavier Mitchell, chef des douanes des îles Cook. En fonction de la réouverture des frontières, les îles Cook accueilleront la conférence annuelle de 2022 et les États fédérés de Micronésie en 2023. Les deux pays n’ont pas pu accueillir les événements respectifs au cours des deux dernières années en raison des restrictions de voyage en vigueur.

Pour de plus amples informations, des demandes de renseignements ou d’entretiens, veuillez envoyer un courriel à MediaOCO@ocosec.org

A propos de l’OCO : L’OCO est un groupement de 23 administrations douanières de la région Pacifique. Elle facilite la coopération régionale, le partage d’informations et le renforcement des possibilités d’action de ses membres, avec pour objectif général de soutenir la croissance économique et d’améliorer la sécurité des frontières dans le Pacifique.

Latest News

Share This